Le Tanking
Guides basiques > Les grands concepts > Le Tanking
Dernière révision il y a 59 mois

Définition

Dans EVE, vous l'aurez sans doute remarqué, la perte du vaisseau est définitive.

Le "Tank" ne désigne donc pas en partie la faculté de prendre et de maintenir "l'aggro" des NPC en PvE. Ce mot désigne uniquement la capacité du vaisseau à encaisser les coups.

Il existe dans EVE trois "couches" de résistances : Shield, puis Armor, puis Structure. Lorsque vous perdez tout votre shield, c'est l'armor qui prends, puis la structure. Perdre tout sa structure entraine la perte du vaisseau.

Chaque type de tanking ne se focalise que sur une seule de ses couches (sauf la structure qui ne sert pas à tanker sur du long terme, car très lente à réparer et quasi-impossible à améliorer). Et chaque vaisseau ne doit, lui aussi, tenter de tanker qu'une seule de ses couches.

Souvent, le choix du tanking ne sera pas laissé à la libre appréciation du pilote. En effet, le shield tanking requiert des med slots, et l'armor tanking requiert des low slots. Un vaisseau trop pauvre en l'un ou l'autre se verra donc limité dans ses options. Il en va de même pour les bonus procurés par le ship : Un bonus de ship dédié au tank armor est "gaspillé" si vous tankez ledit vaisseau en shield.

Techniquement, vous pouvez faire ce que vous voulez sur un vaisseau et aller contre ces règles, mais ce ne sera pas viable. On rencontrera toutefois certains vaisseaux au slot layout (le nombre de high/med/low slots) borderline, permettant de tanker shield ou armor. Ce sont en général des vaisseaux Gallente et Minmatar.

Les différent tanks

Entrons donc dans le vif du sujet !

Si vous avez déjà lu les guides sur les factions, vous remarquerez que je reprends des phrases clés des définitions déjà entamées là-bas, et que je les explique.

Si vous n'avez pas déjà lu ces guides, ça n'est pas grave.

Le tank shield

Le tank shield requiert, comme mentionné précédemment, des med slots.

  • Les vaisseaux qui tank shield ont tendance à être plus rapide et à taper plus fort que leurs équivalent armor : Ceci est un effet indirect : Les modules de dégats sont en low slot. Donc augmenter ses dégats ne se fait pas au prix du tanking. Pas directement en tout cas.
  • Toutefois, ils seront également plus faciles à toucher : Les modules de tanking augmentent le Signature Radius du vaisseau, qui détermine (pour simplifier), les chances de se faire toucher par l'adversaire.
  • Leurs résistances sont en général moins élevées que les vaisseaux armor. Leur régénération brute est en revanche plus efficace : C'est vrai, en général les vaisseaux armor ont de meilleurs résistance que les vaisseaux shield. Toujours en général, le montant brut de points de vie régénéré par les modules de soin shield est plus important.
  • Il s'agit d'un tanking plus réactif : En effet, le soin Shield intervient au début du cycle du module (à son activation). En revanche, le soin armor intervient à la fin de celui-ci. Le soin personnel et le soin "remote" (réalisé par quelqu'un d'autre) réagissent donc plus rapidement (gain de 3 à 7 secondes) à la situation.

Le tank armor

Le tank armor requiert des low slots.

  • Ce type de tanking ralentit le vaisseau qui l'utilise, mais ne le rends pas plus facile à toucher : On pourrait penser qu'être directement ralenti, versus avoir un plus grande chance de se faire toucher, revient au même. Mais pas du tout, car la pénalité de signature radius est bien plus importante que la vitesse. Les tank armor sont donc un peu moins faciles à toucher dans la plupart des situations.
  • Il se caractérise par des résistances plus élevées mais un taux de régénération de points de vie plus faible : Les résistances de base sont en effet un peu plus élevées.
  • Les modules pour augmenter les points d'armor sont plus efficaces, sur certains vaisseaux : C'est vrai lorsque l'on arrive aux plus grosses tailles de vaisseaux. On atteint donc plus facilement de gros montant de points d'armor que de points shield.
  • Il s'agit d'un tanking moins réactif : Pour les raisons citées dans le tanking shield. Le tank armor possédant en général plus de points de vie bruts, ce manque de réactivité est toutefois à prendre avec modération, car vous avez aussi plus de temps avant la mort !

Le tank "vitesse" ou "sig tanking"

Ce type de tanking repose sur une synergie entre une vitesse élevée et un petit signature radius. Réservé aux frigates et éventuellement à certains très bons cruisers.

Il ne s'agit pas de type de tanking infaillible, car il est notamment réduit à néant par l'e-war minmatar (qui aiment bien ralentir et augmenter le signature radius de leur cible). En dehors de ce cas toutefois, ce type de tanking est relativement efficace, et avoir de la vitesse est un gros plus en PvP.

Celui qui a la plus grande vitesse choisit en général la distance d'engagement. Ainsi, les vaisseaux avec ce type de tank vont le plus souvent être des "kiters", c'est à dire qu'ils restent dans la portée optimale de leurs armes, tout en restant trop loin pour l'ennemi.

Des vaisseaux de toutes factions peuvent faire du sig tanking, mais cela ne veut pas dire que tous les vaisseaux peuvent. Il faut certaines conditions bien précises :

  • Un armement permettant d'attaquer à bonne distance (assez près pour pouvoir retenir la cible, assez loin pour éviter ses tirs)
  • Une bonne vitesse de base.

Le tank "buffer"

Le tank "buffer" se base sur le fait de résister sans aucun moyen de régénération, personel ou allié. Le vaisseau en question compte sur une montagne de points de vie effectifs (la combinaison de résistances et de points de vie bruts) pour tanker.

En général, le tank armor offre un meilleur tank buffer que le tank shield. Toutefois, le shield possède une régénération passive qui le rends "réutilisable" à moyen terme sans avoir à trouver des soins ou à docker en station. A l'inverse, la couche armor, une fois entamée, ne se répare pas toute seule !

Le tank buffer est particulièrement utilisé lors des baits ("vaisseaux appâts"), et sur les supercapital ships. Mais vous pourrez sans doute le retrouver dans une multitude de situations en PvP.

Le tank "passif"

Le tank passif est réservé au tanking shield. Bien qu'il ne doive pas être confondu avec le tank buffer, il présente des similitudes.

Le tank passif exploite la régénération passive du shield (toujours utile, mais généralement minime) pour en faire un outil de tanking à part entière.

En effet la régénération du shield étant fixée à X secondes pour un ship donné, augmenter la capacité totale du shield ne change pas cette durée. Pour compenser, c'est donc le nombre de points de vie par seconde qui va augmenter.

Exemple :

Mon shield possède 100pv et se régénère en 10 secondes. Donc 10pv/sec

Si j'augmente mon shield à 200pv, comme il se rénégère toujours en 10 secondes, on obtient 20pv/sec.

Ceci est un exemple, en réalité ça ne marche pas comme ça.

Ajoutez à cela des modules qui réduisent la durée de régénération du shield, et vous obtenez des modules dont l'efficacité augmente de manière exponentielle.

Problèmes :

  • Le tank passif diminue fortement la régénération du capacitor,
  • Et il augmente fortement le signature radius du vaisseau au delà de toute valeur raisonnable.

Pour ces raisons le tank passif est surtout réservé au PvE.

En outre, la régénération passive n'est pas linéaire, c'est à dire qu'elle ralentit ou qu'elle accélère en fonction des dégats déjà subis. Ceci sera réservé à un autre guide, mais en gros cela veut dire que le tank passif ne livre son plein potentiel qu'à 30% de points de shield restant. Autant vous dire qu'il ne reste plus beaucoup de marge d'erreur si l'ennemi dépasse le tanking de votre vaisseau.